Paris Rive Gauche

Vous êtes dans : Paris Rive Gauche > Les quartiers et leurs projets > Masséna nord

Masséna nord

Conçu par l'architecte Christian de Portzamparc, le quartier Masséna nord déploie un urbanisme nouveau fondé sur l'îlot ouvert

Ce quartier est la première application « grand format » d’un concept urbain innovant, cher à Christian de Portzamparc : celui de l’îlot ouvert. L’architecte coordonnateur du secteur est parvenu à y créer en quelques mois une complexité nourrie de contrastes qu’une ville met habituellement plusieurs dizaines d’années à construire.

Le secteur Masséna (Agrandir l'image). Le secteur Masséna - © Philippe Guignard / Air images

Dans un périmètre délimité par la Seine, l’avenue de France, la rue de Tolbiac et la rue Alice Domon et Léonie Duquet, ce territoire forme un creuset de diversité sociale, qui fait cohabiter une concentration d’activités universitaires avec d’importants programmes de logements, de bureaux et de commerces. Une grande liberté d’expression a été laissée aux architectes retenus pour la conception des divers immeubles, dans les limites du cadre prédéfini de la trame viaire, des emplacements et volumes prévus pour les constructions.

Au-delà de la rue Alice Domon et Léonie Duquet jusqu'au boulevard du général Jean Simon, à l’Est du quartier Masséna nord, une frange a été dessinée par Atelier Lion & Associés. Elle accueille des premiers immeubles de 50m de haut de manière à assurer une transition urbaine avec le futur quartier de Bruneseau nord.

Un quartier étudiant

La particularité du quartier Masséna nord est d'accueillir l’université Paris Diderot - Paris 7 et l’École Nationale Supérieure d’Architecture Paris-Val de Seine. Ce pôle d’enseignement supérieur forme le coeur battant du quartier car conformément au souhait de Christian de Portzamparc, l'université est ouverte sur la ville. Les bâtiments universitaires répartis dans le quartier tournent le dos aux campus habituellement fermés sur eux mêmes. L’université occupe 210 000 m2 au total. Elle a investi dès 2007 les bâtiments rénovés des Grands Moulins et de la Halle aux Farines, témoins du passé industriel, tout comme l'école d'architecture qui est en partie installée dans l'ancienne usine de la Sudac . Les derniers bâtiments universitaires ont été livrés en 2012.

C'est également dans ce secteur qu'un des projets innovants issus de l'appel à projets de la Mairie de Paris "Réinventer Paris", sera réalisé. Le projet Algo'Rythm (initialement appelé In vivo) imaginé par les architectes des agences X'TU et MU

In Vivo  (Agrandir l'image). Bâtiment vivant, bâtiment à vivre - © XTU Architectes / MU Architectes

architecture, porté par le promoteur BDP Marignan et l'investisseur SNI, sera composé de 3 bâtiments : "L'Algo house" sera équipée d'une bio-façade active plantée de micro-algues destinées aux marchés de la santé et de la recherche, elle hébergera des chercheurs et artistes; Au centre, la "Plant house" accueillera des logements intermédiaires et en accession et offrira une façade et une terrasse productrice de légumes; Sur la rue J.A.de Baïf, la "Tree house" reprendra le dessin d'un arbre avec de grands balcons plantés d'arbustes. La construction de ce bâtiment clôturera l'aménagement du quartier Masséna nord.

  

 
  • Haut de page

Publication

13 Urbain n°27, juillet-septembre 2017
Lire en ligne Télécharger

Voir toutes les publications

Nous contacter

SEMAPA - Société d'Étude, de Maitrise d’Ouvrage et d’Aménagement Parisienne
69 - 71 rue du chevaleret
75013 Paris - FRANCE
Téléphone : +33 (0)1 44 06 20 00
Fax : +33 (0)1 44 06 21 00
contact@semapa.fr

Télécharger la carte de visite (.vcf)